fbpx
Aller au contenu
Accueil » Blog » Tout sur les addictions

Tout sur les addictions

tout sur les addictions

L’addiction représente un mal qui cumule à lui seul des troubles de déficiences biologiques et psychiques. Elle se manifeste de diverses manières et est source de multiples conséquences pour les personnes qui en souffrent. Cependant, il existe plusieurs solutions pour en arriver à bout. Si vous désirez en savoir plus sur les addictions, vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous renseigne.

Qu’est-ce qu’une addiction ? 

Scientifiquement, l’addiction est une pathologie de nature cérébrale. Elle se manifeste par l’attachement à une substance ou une activité nuisible à la personne en question. Ainsi, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, les dépendances créées par l’addiction sont de nature pathologique. 

D’ailleurs, L’Institut Nord-Américain des drogues l’a clairement désignée comme étant une affection cérébrale sévère et récidivante. Celle-ci se manifeste par la quête effrénée et l’utilisation exagérée des substances psychotropes tout en ayant connaissance des effets addictifs et nocifs de la substance. 

Il existe plusieurs types d’addictions. Il y a les addictions liées à l’ingérence d’une substance. Il y a également celles qui ne le sont pas. 

Dans la première catégorie, on range :

  • Le tabac ;
  • L’alcool ;
  • Le cannabis ;
  • Les dérivés de synthèses ;
  • La cocaïne ;
  • Les opiacées (morphine et héroïne) ;
  • Les amphétamines ;
  • Les poppers ;
  • Etc.

Dans la deuxième catégorie, il y a : 

  • Le sexe ;
  • Les achats compulsifs ;
  • Les jeux d’argent ;
  • Les jeux vidéo ;
  • Les jeux de hasard ;
  • Etc.

Lorsqu’on commence à consommer les substances addictives, entre 15 et 25 ans, on accroit les risques de dépendances. La facilité de faire naitre une accoutumance est assez élevée. 

Aussi, dans le rang des personnes qui s’adonnent au tabagisme, environ 32 % de ces personnes seraient dépendantes. 

Par ailleurs, la durée au bout de laquelle la dépendance nait n’est pas la même dans tous les cas. En effet, la toxicomanie et le tabagisme peuvent naitre en seulement quelques semaines. Ce qui n’est pas vraiment le cas de l’alcoolisme qui prend du temps avant de s’installer. 

Quelles sont les conséquences de ces addictions ?

Ces addictions ne sont pas sans conséquence. Ce sont des risques auxquels sont exposés aussi bien les anciens consommateurs que les jeunes consommateurs. 

  • Les conséquences immédiates

Ce sont des répercussions qui viennent de l’usage nocif et excessif des produits. Il s’agit par exemple du coma éthylique, de l’overdose, etc.

  • Les conséquences à long terme 

Il faut préciser que les conduites addictives créent de nouveaux risques. En effet, vous avez plus de facilité à créer d’autres addictions. Par exemple si votre habitude était de fumer, vous pouvez aisément virer à la prise des stupéfiants.

Par ailleurs, il y a des effets secondaires qui peuvent naitre de la consommation de ces produits illicites. Ainsi, la consommation du tabac et la consommation d’alcool sont la cause de plusieurs cancers. Les consommateurs fréquents de drogue illicites développeront quant à eux des troubles neurologiques. Leur santé mentale sera instable. 

L’injection des doses des substances illicites peut entrainer une contamination au Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Généralement, les toxicomanes se passent les seringues lors de la consommation des substances psychoactives. 

Et l’usage ?

Aussi, l’usage fréquent de ces drogues favorise le développement des troubles psychiques et cognitifs. Il s’agit entre autres des troubles de l’attention, de l’inaptitude à résoudre certains problèmes de manière efficace, des troubles de la mémoire. 

Ils s’y ajoutent également les problèmes d’expression et de concentration. Ces éléments peuvent être la base de certains problèmes dans le milieu professionnel. En effet, l’addiction aux drogues empêche de donner le meilleur de soi sur son lieu de travail. 

Pour ce qui est de la pratique des jeux, les conséquences sont le surendettement le vol et beaucoup d’autres pratiques illicites. 

  • Les manifestations à terme.

Pour finir, la consommation de substance nocive psychotrope ou l’addiction au jeu peut se solder par l’isolement, la marginalisation, la perte d’emploi, la déscolarisation pour les adolescents, la désocialisation, la dégradation avec les relations de l’entourage, etc. 

Comment sortir de l’addiction ? 

Pour lutter contre la dépendance, il faut d’abord reconnaitre sa situation et avoir le désir de s’en sortir. Il existe plusieurs structures et associations pour la prise en charge des toxicomanes. La mise en place de ces structures s’inscrit dans un plan gouvernemental visant à accompagner les consommateurs. Il y a également plusieurs associations pour les personnes qui ont une dépendance excessive. 

Par ailleurs, plusieurs traitements sont disponibles contre les dépendances aux drogues et aux plaisirs. Ces types de traitements diffèrent selon la nature de l’addiction. Mais dans tous les cas, ils prennent en compte toutes les dimensions du mal.  

La thérapie se base donc sur des méthodes d’abstinence. Elle prend également en compte un accompagnement psychologique.   

La prise en charge est possible dans plusieurs endroits. Il y a les hôpitaux, les cabinets, etc. 

Avec les cabinets, certaines méthodes comme l’hypnose Ericksonienne et le coaching sont appliquées. Ce sont des procédés qui ont prouvés leur efficacité. 

L’hypnose Ericksonienne est une branche de l’hypnose qui se distingue de l’hypnose classique sur plusieurs points. C’est une méthode de codage des personnes ayant des addictions chroniques. En effet, dans le cas de l’hypnose classique le professionnel interdit certaines pratiques à la personne dépendante. Alors qu’avec l’hypnose Ericksonnienne, le professionnel joue le rôle de guide vis-à-vis du patient. 

Vous pouvez également choisir de vous faire accompagner par un coach. Ce dernier vous suit tout au long du processus de lutte contre votre addiction. 

Quels sont les facteurs qui favorisent l’installation d’une addiction ?

L’instauration d’un état de dépendance est favorisée par plusieurs facteurs. Il y a d’abord les facteurs individuels. Il s’agit de l’humeur, le sexe, l’âge et la maturité cérébrale. C’est ainsi que l’adolescent qui se met déjà à la consommation de l’alcool par exemple a dix fois plus de chance de finir alcoolo qu’une personne qui s’y est mise tardivement. 

Le risque est également plus élevé chez les personnes introverties et les personnes anxieuses. C’est pareil pour les gens en situation dépressive. 

Ensuite, il y a aussi les facteurs environnementaux. En effet, les fréquentations ainsi que l’environnement dans lequel vit une personne peuvent favoriser le développement d’une dépendance. Lorsque vous n’avez que des amis fumeurs par exemple, il y a de fortes chances que vous développiez une addiction au tabac. 

Aussi, il faut préciser que lorsque vous consommez un produit qui contient un fort taux d’addictif vous êtes beaucoup plus enclin à devenir dépendant.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article complémentaires sur Ameli.fr.

hypnotherapeute dans le 77 (Seine-et-marne) ou en ligne en Visio. Je suis disponible pour plus d’informations ici.

1 commentaire pour “Tout sur les addictions”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *